Le projet de loi « Anti-homosexualité », introduit le 14 octobre 2009 au parlement ougandais par le député David Bahati, constituerait une violation des droits humains.
La proposition de loi prévoit de rendre passibles de peines de prison à perpétuité ou de la peine de mort les personnes présumées lesbiennes, gay ou bisexuelles (LGBT), et de proclamer illégal le travail légitime accompli par des organisations et des défenseurs nationaux et internationaux pour défendre et promouvoir les droits humains en Ouganda. La loi serait également une sérieuse entrave à l’efficacité du travail de prévention du VIH/sida.

Mise à jour importante : 28 janvier 2011
Nous sommes profondément attristés par l’annonce du meurtre sauvage de David Kato.

protectionline.org/David-Kato-defenseur-des-droits-de.html