Protection globale

Chez Protection International, nous savons qu’il n’existe pas de « remède miracle » pour protéger les défenseurs de droits humains (DDH). Cela s’explique par les contextes culturels, sociaux et politiques spécifiques à chaque activiste , organisation et communauté. De plus, les risques évoluent au cours du temps. C’est pourquoi toute tentative à la formulation de plans de sécurité de « taille unique » ou d’exercices de «cases à cocher » génériques est vouée à l’échec.

Le soutien aux DDH ne peut être réduit à une seule session de formation sur la sécurité, qui a tendance à isoler la sécurité dans une dimension physique, digitale ou psycho-sociale et de préconiser des mesures de protection simplifiée. Il est tout aussi important de comprendre que les menaces auxquelles les DDH font face n’appartiennent pas exclusivement à une de ces catégories. 

Les interventions de Protection International ont pour objectif d’apporter les changements comportementaux et organisationnels nécessaires à une meilleur sécurité et protection afin de mettre en place des stratégies et pratiques d’auto-protection durables. Ces pratiques sont cohérentes avec l’approche basée sur un suivi adapté et une protection globale, qui prend en compte les pratiques de sécurité existantes en gardant à l’esprit la complexité des organisation, communautés et les difficultés qu’elles rencontrent. La sécurité compte toujours des domaines personnels, situationnels et émotionnels. C’est pourquoi nous évitons d’approcher la problématique de manière scindée, en créant du temps et l’espace pour réfléchir, analyser et trouver des solutions adéquates pour les équipes de gestion  ainsi que pour le personnel et les membres de la communauté. 

Restez en contact

Abonnez-vous à notre newsletter

Passez le mot